Les comics de Hugiin – 06/12

A propos de l'auteur

Rôle:

Jeux préférés:

Imbattable sur:

Webmaster

Mass Effect, Jak & Daxter, Oddworld's

Super Meat Boy !!

Hugiin.EG@gmail.com
a écrit 52 articles sur Eleven-Geek.

Salut à tous et bienvenu dans ce nouveau numéro des Comics de Hugiin, la seule rubrique qui vous plonge dans l’univers des bandes dessinées de super-héros. Ce mois-ci, je vous fais une spécial Diggle & Jock avec Losers et Snapshot avant de finir avec la suite et fin de la Stratégie Ender.

 

Losers T1

 

Couverture badass pour une équipe badass.

Couverture badass pour une équipe badass.

Fiche technique

Losers T1
Auteurs : Andy Diggle, Jock

Au cours d’une opération à la frontière du Pakistan et de l’Afghanistan, les Losers, groupe d’agents Black Ops employés par la CIA, mettent à jour l’un des plus grands secrets d’Agence. Trahis et laissés pour morts, les commandos d’élite emmené par leur leader Clay, se retourne contre son ancien employeur avec la ferme intention de retrouver leur vie, « parmi les vivants ». Ils doivent pour cela trouver le moyen de faire pression sur les membres corrompus de la CIA.

Sortie le 08 novembre , 384  pages,  28€

Avis

Losers, c’est ce genre de comics écrit comme un scénario de film Hollywoodien. Vous savez, celui avec des méchants terroristes et des milliards de balles incrustés dans les murs. De l’action en barre et un pitch qui tient sur un post-it. Néanmoins il faut admettre que le divertissement est là, les dessins de Jock sont parfois un poil simpliste mais collent parfaitement à la thématique fun et explosive du scénario de Diggle. Mais vous vous dîtes sans doute que ce nom ne vous est pas inconnu, spécialement si vous aimez le cinéma et pour cause, Losers fait partie de cette vague de comics qui ont été adaptées sur grand écran ces dernières années. Et si on ne peut pas vraiment crier à la réussite du siècle (ni même de l’année) tant il est passé assez inaperçu auprès du public, on peut au moins louer une parfaite adaptation de l’oeuvre. Cela dit, il n’y avait pas trop à creuser vu que les scénarios de Diggle semblent tous écrits pour finir en film gonflé à la testostérone, mais passons. Pour les aficionados du film, sachez seulement que celui-ci ne couvre qu’environ la moitié du premier tome (Soit 1/4 de l’histoire environ), je vous conseille donc de vous jeter sur cette réédition de bonne qualité afin de connaître le dénouement de cette chasse à l’homme musclée. Pour les autres, ce sera une lecture divertissante et sans prise de tête,  peut-être un peu cher, mais qui reste un must-have dans son genre.

Verdict : 4/5

 

Snapshot

 

Une couverture sombre et pleine de sens.

Une couverture sombre et pleine de sens.

Fiche technique

Snapshot
Auteurs : Andy Diggle, Jock

Le jeune Jake Dobson menait jusqu’ici la vie paisible d’un employé de comic shop à San Francisco. Rien ne semblait devoir troubler ce quotidien jusqu’au jour où il trouva un téléphone portable contenant les photos d’un meurtre. Après une série de très mauvaises décisions, Jake se retrouve à fuir pour sa propre vie, pourchassé par un tueur professionnel obsédé à l’idée d’effacer toute trace de son dernier contrat.

Sortie le 08 novembre , 144  pages,  15€

Avis

Vous le connaissez, le thriller où cet homme qui vit une vie banale va tomber sur un objet qui va radicalement le propulser au coeur d’un merdier sans nom ? C’est le principe de Snapshot. Même auteur, même dessinateur mais sans les couleurs. En effet le scénario de Snapshot, écrit encore une fois par Andy Diggle, semble lui aussi fait pour une adaptation au cinéma. Mais ça fonctionne!! Quand on commence Snapshot, on a du mal à s’en défaire et les dessins N&B de Jock sont plus que parfait pour coller au style sombre du scénario qui, même sans casser trois pattes à un canard, reste des plus entraînant. J’émettrai cependant un bémol quant à la fin de l’histoire que j’ai trouvé illogique, incompréhensible et sans intérêt. Je m’arrête là pour éviter le spoil, mais j’ai fini ma lecture avec un goût d’inachevé dans la bouche. Du coup je reste mitigé sur mon avis envers Snapshot.

Verdict : 3/5

 

La Stratégie Ender T2

Ender, Commandant de l'armée du Dragon.

Ender, Commandant de l’armée du Dragon.

Fiche technique

La stratégie Ender : école de commandement
Auteurs : Christopher Yost, Pasqual Ferry

Suite et fin de l’adaptation en BD du célèbre roman de science-fiction d’Orson Scott Card. Face aux armées extraterrestres, l’unique espoir de l’humanité repose sur les épaules d’Ender Wiggin. Mais ce jeune garçon de neuf ans est-il de taille pour mener à bien cette mission ? Les envahisseurs sont-ils les seuls ennemis qu’il va devoir affronter ?

Sortie le 06 novembre, 128 pages, 14€

Avis

Suite et fin du premier tome que je vous ai présenter le mois dernier, la stratégie Ender : école de commandement, nous propose de suivre la suite de la progression d’Andrew Wiggin au sein de l’école de guerre, jusqu’à sa promotion à l’école de commandement et la fin de son apprentissage. Encore une fois, le scénario colle beaucoup sur celui du roman et ce n’est pas pour déplaire même si, comme pour le premier tome, certain éléments sont passés trop vite pour comprendre ce qu’il se passe réellement. Les pensées d’Ender et sont isolement sont un peu plus mises en avant mais toujours trop peu assez pour pouvoir nous lier réellement au personnage. Cela dit, ce deuxième tome réussi nettement mieux à capter l’essence les sentiments que souhaite amener le roman au spectateur et permet d’assister à un final dantesque donnant sur un épilogue bien trop court qui coupe le lecteur sur la lancée engendrée par ce final grandiose. Bref, un tome qui a su améliorer certain point négatifs par rapport au premier et qui offrira bien plus d’intérêt à ceux qui se sont intéressé à la série. Pour ma part, je reste fan et je pleure encore le fait de ne pouvoir voir ce film au cinéma…

Verdict : 4/5

Quoi qu’il en soit, c’est tout pour les Comics de Hugiin. Mais bon, vous avez quand même de quoi attendre le mois prochain, le tout avec des aliens de la CIA qui cherchent des téléphones.

Hugiin


Poster un commentaire